Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Alain Lequien

Introduite par des commerçants et diplomates européens en terre d’Islam, la franc-maçonnerie y a trouvé un terreau favorable notamment dans le soufisme, les confréries mystiques et les corporations.

Les premières loges ont vu le jour à Smyrne (Turquie) et à Alep (Syrie) dès 1738, c’est-à-dire peu de temps après l’émergence officielle de la franc-maçonnerie en Angleterre (Grande Loge de Londres et de Westminster  constituée en 1717). Elle a attiré des personnalités locales appartenant à l’élite. Plusieurs dirigeants d’envergure ont appartenu à la franc-maçonnerie, notamment l’ouléma persan Al-Afghani, le mufti égyptien Muhammad Abdou, Ismaël Pacha le fils du khédive d’Égypte, le prince Askari Khan en Iran, le sultan Mourad V en Turquie… Sans oublier l’émir Abdelkader qui rejoignit l’ordre maçonnique lors de son exil à Damas.

Dans son essai, Alain Lequien part des sources de l’Orient qui ont alimenté la grande tradition des bâtisseurs, notamment la Charte d’York, les manuscrit Regius et Cooke sans oublier le passage des loges opératives aux loges spéculatives. Cela ne fut pas sans difficulté face aux réactions négatives des pouvoirs autocratiques et de l’Église catholique romaine.

Dans sa troisième partie, l’auteur nous ramène en terre d’Orient, en Arabie préislamique et à sa grande mutation avec le Prophète Mahomet. Cette nouvelle religion donna naissance à de nombreuses confréries mystiques, aux corporations et à l’émergence de nombreux groupes tels les Ismaéliens, les Druzes… Sans oublier, les meurtrissures des Croisades.

Dans sa quatrième partie, l’auteur nous conte l’Orient comme terre d’accueil de la franc-maçonnerie dans l’empire ottoman jusqu’à sa chute avec l’arrivée du nationaliste turc Mustapha Kemal qui fut pour un temps franc-maçon. La franc-maçonnerie y fut présente en Turquie, en Égypte, en Irak, en Palestine, au Liban, en Syrie, en Iran… La période coloniale va faciliter son extension en Algérie, au Maroc, en Tunisie… Avec la fin des colonisations, cette implantation va susciter la création d’obédiences locales mais aussi des réactions négatives des autorités religieuses radicales de l’Islam se traduisant en 1978 par une fatwa.

Dans sa dernière partie, Alain Lequien, historien et conférencier, fournit quelques textes de réflexion et pour ceux qui sont en recherche, un petit lexique permettant de s’imprégner du vécu de la franc-maçonnerie au XXIe siècle, une voie complémentaire aux différentes croyances et religions.

Editions Maçonniques – 218 pages – format : 20 cm x 14 cm

Ouvrage disponible chez l’auteur au prix de 22 port compris

Contact : a.lequien@yahoo.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :