Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par AlainLequien

 vezelay-jean-claude-reynaud-bis.jpg  Bien qu’ayant perdu au fil du temps son aura, Vézelay fut jadis un lieu important pour la Chrétienté. Un monastère bénédictin fut construit sur la colline au IXe siècle, à la suite de la destruction de celui de Saint-Père (à l’époque occupé par des moniales) lors de l’invasion normande. Son premier abbé fut Eudes en 897, Cluny n’existait pas encore. Peu de temps après, les moines acquirent les reliques de Marie-Madeleine de Magdalena auprès de l’abbaye de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume. Certains diront volées ? Des miracles s’étant produit, Vézelay devint un lieu de pèlerinage. En 1050, l’abbaye est soumise à Cluny et mis sous le patronage de Marie-Madeleine.

   En 1096, le pape Urbain II y prêcha la première croisade, et l’édification de la basilique fut entreprise par l'abbé Artaud. Elle fut consacrée en 1104. Deux ans plus tard (1106), devant les impôts à payer, la population locale se révolte contre les moines, l’abbé est assassiné. La nef et le narthex fut reconstruits après un gigantesque incendie le 21 juillet 1120, par Renaud de Semur. En 1146, saint Bernard y prêche la seconde croisade. On trouve le lieu dans une église au lieu-dit La Cordelle. En 1167, nouvelle révolte des habitants. Ils obtiennent une charte leur donnant une plus grande liberté. En 1190, Richard Cœur de Lion et Philippe Auguste s'y rencontrent, avant leur départ pour la troisième croisade. Saint Louis s’y rendit à plusieurs reprises, pendant son règne. 1279 : le pape désigne le squelette se trouvant à la Sainte-Baume comme le véritable corps de Sainte-Madeleine. C’est la fin du pèlerinage. 1519 : Naissance de Théodore de Bèze, successeur de Calvin à la tête des Protestants. En 1538, l’abbaye est sécularisée : les chanoines remplacent les moines. L’influence de Théodore de Bèze en fait un lieu de référence pour les Protestants. Ils y tiennent d’ailleurs culte. A partir de 1600,  le site commence à entrer en décadence, Vauban un bourguignon né non loin de là dira dans son ouvrage : Statistique de l'Élection de Vézelay à quel point de misère et de ruines le pays se trouve confronté. La Révolution en 1790 met fin à la basilique. Il faudra attendre 1840 pour que la basilique de la Madeleine en ruines soit restaurée par Viollet-le-Duc. A cette époque, Vézelay comptait 1 300 habitants, aujourd’hui, environ 500. La restauration s'achève en 1876 par la remise des reliques de Sainte Marie-Madeleine et le rétablissement des pèlerinages qui seront de nouveaux arrêtés en 1912. En 1920, Sainte Marie-Madeleine est érigée au rang de basilique et les pèlerinages peuvent enfin reprendre. À partir de 1945 retour des moines avec la venue d'une petite équipe de bénédictins de l'abbaye de la Pierre-Qui-Vire. Entre 1953 et 1993 les franciscains succèdent aux moines de la Pierre-qui-Vire. Depuis 1979, elle est classée au Patrimoine mondial de l’Humanité.

   Bien que vouée au culte de Marie-Madeleine, Vézelay possède sa Vierge noire et son dolmen. Il  est fait mention de la vierge noire dans les « annales des croisades » et Saint Louis se serait agenouillé devant elle à la fin du mois de Septembre 1244.

 Ont vécus quelques temps à Vézelay : Le Corbusier, Paul Eluard, Fernand Léger, Viollet-le-Duc, Romain Rolland (Prix Nobel de littérature), le compositeur Inghelbrecht,

Sont enterrés à Vézelay : Maurice Clavel, la famille Zervos qui ouvrit un musée ici, Max-Pol Fouchet, Jules Roy, Georges Bataille,

 Vézelay était et est encore le départ du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Il existe même une croix – Montjoie – dont le nom symbolise la joie du pèlerin d’apercevoir la colline de Vézelay. A plus... 

 

Photo réalisée en 2005 par mon ami Jean-Claude Re..., journaliste. Accompagné du curé doyen de Vezelay, il a pu prendre cette photo au dessus du narthex.Par souci de sécurité, il n'a pu prendre le 9e point qui se trouve au pied du piler de la porte centrale à deux battants.... il n'y en a donc 8 - tout un symbole !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article