Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par AlainLequien

vaisseau touristique espace

Aux Etats-Unis, des ingénieurs travaillent sur le premier vaisseau de tourisme spatial de la compagnie Virgin Galactic.

C'est dans le désert de Mojave, à des centaines de kilomètres de Los Angeles, que travaillent les ingénieurs de cette compagnie. Depuis plusieurs années, elle développe un programme de tourisme spatial, qui semble aujourd'hui plus que jamais en passe de se réaliser.

Le vaisseau ne pourra pas décoller seul. Il sera relâché à 15.000 mètres de hauteur, où son moteur fusée pourra se déclencher et accélérer à près de 4.000 kilomètres par heure en moins d'une minute.

Mesurant à peine 2,5 mètres de diamètre, la cabine parait un peu étriquée pour les six passagers prévus mais ces dimensions ne devraient pas les empêcher de flotter en apesanteur en toute liberté. Le long de l'engin sont installés des hublots qui leur permettront de suivre leur voyage et d'observer le bleu du ciel terrestre avant d'être plongés dans le noir de l'espace.

Si Virgin Galactic espère débuter les voyages dans quelques années, il reste de nombreux tests à faire. "Le plus gros challenge, parce que nous sommes dans un programme de vol d'essai, n'est pas le vol même du véhicule. C'est d'anticiper ce qui pourrait aller mal puisqu'il s'agit d'un engin unique en son genre donc nous sommes très concentrés sur les essais à portée de main", a confié à un journaliste Pete Siebold, l'un des pilotes chargés des contrôles.

Le projet semble avoir déjà conquis plus de 400 personnes d'après la compagnie qui a tout de même fixé le prix du billet à près de 150.000 euros. "Je crois qu'au cours de la première ou la deuxième année, l'objectif du programme est de transporter peut être des milliers de passagers dans l'espace. Dans les vingt prochaines années, tout le monde connaitra quelqu'un qui y sera allé", a déclaré Matt Stinemetze, de la compagnie Scaled Composites qui construit les véhicules.

Pour voir la vidéo de la visite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article