Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par AlainLequien

webdevantchateau.jpgPour le "Reveil de Bacchus", j'avais concocté une journée au château de Bussy-Rabutin et au museo-parc d'Alésia pour la journée familiale traditionnelle de la Saint-Jean. Un moment trés convivial qui devait nous permettre de découvrir le château de ce soldat-comte des rois Louis XIII et Louis XIV, né à Epiry en Saône-et-Loire, exilé sur ses terres pour avoir écrit une Histoire amoureuse des Gaules. Du moins, selon la tradition, une version écrite par une femme qui le détestait, webcabinettravail.jpgversion qui ne fut pas du goût du Roi Soleil car il indiquait les frasques de quelques Grands du royaume. Dans le château, on peut découvrir une salle comportant de nombreux tableaux avec des devises dont le sens peut se lire de différentes façons. C'est à chacun de les interpréter en fonction de son intime. Sans oublier la salle des portraits des websallesoldats.jpggrands soldats, son magnifique cabinet de travail (comme j'aimerais avoir ainsi un si beau lieu), son couloir des rois, sa chambre et la magnifique architecture du château et du parc. Les enfants ... et les plus grands ont pu entendre les grenouilles interpréter une symphonie un peu duraille dans les douves.

Nous étions une bonne cinquantaine à partager ce bonheur avec une guide briffée à cette occasion, qui nous enchanta par sa grande connaissance et son webalesia1.jpgouverture, et qui nous décrivit ces devises élaborées par ce lettré, sans oublier d'y apporter le sens profond que l'on peut donner à chacun de ces tableaux. En laissant libre chacun d'aller plus loin. Sans oublier que le comte Roger Bussy Rabutin, quelque peu amoureux de sa cousine la marquise de Sévigné, fut son inventeur en diffusant sa fameuse correspondance.  

webalesia2.jpgA la suite de cette visite, et précèdent nos traditions, Philippe et Alain ont apporté un éclairage plus symbolique en prenant pour exemple le bâton de marche et l'interprétation évolutive dans le temps de l'arc en ciel.

Puis, ce fut le départ pour Alésia où l'on pris un repas dénommé Jules César. L'après-midi étant libre, avec plusieurs amis, nous partîmes pour la cité médiévale de Flavigny-sur-Ozerain. Mais ceci est une autre histoire. A suivre...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article