Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par AlainLequien

Les Mystères de l'AinLa légende raconte que Bugia, compagne de Bel, fils de Japhet, petit-fils de Noé, a donné son nom au Bugey[1].

Bel et Bugia ayant décidé leur départ, à la dispersion des petits-fils de Noé, Japhet s’avance à son tour pour les bénir et, par un fil, il suspend au cou de sa bru un sachet en peau de gazelle.

« Portez-le, dit-il, jusqu’à ce que vos regards embrassent le pays du rêve et du désir. Là seulement, vous l’ouvrirez pour en répandre le contenu sur le sol. Il renferme de précieuses reliques du Paradis terrestre et de l’Arche, qui ajouteront encore à la beauté et à la richesse du pays que vous aurez élu. »

Durant des mois, Bel et Bugia marchèrent dans une nature hirsute, broussailleuse, sans une fleur, dans le vent, les pierres, les sables. Or, un soir, presque épuisée, Bugia, gravissant une montagne, s’arrêta au sommet et s’écria :

« Regarde ! »

Bel releva le front. Son visage se transfigura soudain. À ses pieds s’étendait une vallée sur laquelle, des hauteurs du ciel bleu, se déversaient les flots de pierreries d’un splendide arc-en-ciel. La vallée était immense, fertile, charmante.

« C’est ici, Bel, qu’il faut nous arrêter. C’est ici que je souhaite vivre. » 

« Oui, dit Bel, et nous l’appellerons de ton nom, Bugia. »

Et Bugia vida le contenu du sachet, les graines se répandirent sur le sol, les ceps s’enfoncèrent dans la terre […],

Et le lendemain matin, le Bugey s’éveilla couvert de vignobles, d’arbres fruitiers, de pampres, de cerises, d’épis de blé, de fleurs, qui emplirent dès cet instant cette terre privilégiée.



[1] Le terme de Bugey correspond historiquement au nom donné à une circonscription administrative, le vicus de Bel.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article