Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par AlainLequien

 

bacucharbonnier.jpg

  Le site de « baraques du 14 » - nom d’une division forestière - est le dernier hameau restant de l’habitat des bûcherons-charbonniers qui peuplaient autrefois la forêt de Chaux. La plus ancienne des quatre maisons du hameau date du XVIe siècle, habitat complété par les deux fours à pain et le rucher où les « mouches à miel » produisaient le miel-sucre et la cire. Mais, ce qui est certainement le plus significatif de la vie dans la forêt de Chaux est le lieu de carbonisation du bois auquel on peut accéder par un chemin forestier.

On y découvre le « baccu ou bacul », l’habitat temporaire du bûcheron-charbonnier au sein de la forêt, lui évitant de revenir à sa maison. C’est donc une maison en kit, constitué de rondins de bois couchés et colmatés avec de la terre, de la mousse et des feuilles. Le toit était en écorce ou en bardeaux. Il était démonté et transporté au gré du chantier – coupe ou carbonisation – qui durait d’un à deux ans. La vie y était rudimentaire : un simple rectangle de planches empli de fougères et de mousse faisait un très bon lit. Cette condition n’était pas trop gênante pour le charbonnier car il ne dormait que trois ou quatre heures par nuit, trop préoccupé à surveiller sa meule.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article